VASCO L’ENFANT SOLDAT  
 

C’est un petit garçon qui s’appelle Vasco
Dans les poches de son pantalon des pierres blanches
Pour ne pas se perdre et pour marquer son chemin.
Du haut de ces dix ans il voit tous les grands brandir
Les armes et les couteaux et quand le sang va jaillir
Il fermera les yeux se cachera dans l’arbre
Il fermera les yeux pour ne pas qu’on le regarde

Comme tous les enfants de mon âge
Je n’avais rien demandé quand
Ils sont venus chez moi de force ils m’ont recruté
Ils disaient qu’il fallait rejoindre le groupe armé
Pour survivre et se défendre ils m’ont appris à tuer
Et c’est ce que j’ai fait
Comme tous les enfants de mon âge
Je voulais juste vivre libre
De mes rêves de mes joies mes éclats de rire
Ils ont cassé brisé volé violé
L’enfant que j’étais

C’est un petit garçon qui s’appelle Vasco
Dans les poches de son blouson des étoiles
Pour ne pas se perdre et pour lancer vers le ciel
Quand les grands auront fini de se tirer dessus
Il a fait le pari d’oublier tout ce qu’il a vu
Il ouvrira les yeux et sortira de sa cachette
Il ouvrira les yeux et rejoindra sa planète

Comme tous les enfants de mon âge
Je n’avais rien demandé quand
Sous l’emprise de la drogue ils m’ont immunisé
Contre la peur, la torpeur les cris du cœur
Qui pourra comprendre ma douleur
Et ce qu’ils ont déchiré
Comme tous les enfants de mon âge
Je voulais juste vivre libre
Sans les balles les rafales les cris de guerre tribale
Celles qui ont cassé brisé volé violé
L’enfant que j’étais

C’est un petit garçon qui s’appelle Vasco
Dans le creux de son corazón Carmen
Pour ne pas se perdre il la couvre de je t’aime