GR 70 LE VOYAGE DE STEVENSON  
 

C’est un voyage héroïque
Un voyage au début de l’hiver
Sur des sentiers poétiques
C’est comme si c’était hier
Un homme marche sur le chemin
Un homme dort à la belle étoile
Son ânesse tous les matins
Au bout de sa corde elle braille.

C’est un voyage à la croisée
De Cévenols solitaires
Comme lui parfois « réboussier »
A prendre avec le dos de la cuillère
Un homme marche sur le chemin
Un homme dort à la belle étoile
Son ânesse tous les matins
Au bout de sa corde elle braille.

Cet homme qui traverse les Cévennes
A dans son corps et dans ses veines
Cette âme fière qui nous entraîne
Dehors vers la lumière

C’est un voyage initiatique
Un voyage sans condition
Des hommes des femmes à l’identique
Sur la route de Stevenson

Un homme marche sur le chemin
Un homme dort à la belle étoile
Modestine tous les matins
Au bout de sa corde elle braille