PARIS MONTPELLIER  
 

En revenant de Montpellier
Dans le train je vous ai croisé
Le galbe de vos seins tendus
Le sourire de votre petit cul

Sur le strapontin vous vous êtes assise
Moi le gâteau vous la cerise
Il suffirait de presque rien
Pour ne jamais quitter ce train

Si par ici il n’y a plus rien
Je replanterai un jardin
Si par ici il n’y a plus rien
Je replanterai un jardin

Je passerai ma main dans votre dos
Au creux des reins il fait si chaud
Je profiterai de ces délices
Votre bouquet d’artifice

Si par ici il n’y a plus rien
Je replanterai un jardin
Si par ici il n’y a plus rien
Je replanterai un jardin

Il n’y a pas de mauvais âge
Pour apprécier les beaux voyages
Comme les photos de Pat Boe
Entre Paris et Montpellier

Si par ici il n’y a plus rien
Je replanterai un jardin
Si par ici il n’y a plus rien
Je replanterai un jardin