LES PINOCCHIO  
 

J'ai consulté en toute confiance
Le manuel de savoir vivre
Sur des rythmes techno-dance
Tu parles, tu parles de t'ouvrir
Les uns les autres plein le ciel
Les uns les autres plein yeux
Les uns les autres plein le ciel
Et dans ce train de banlieue

Tous les sourires sont en pannes
Ils ont tous le même numéro
Et moi je rêve de la toscane
Entouré de ces Pinocchio
Tous menteurs les uns se le disent
Médisent et se disent à quoi bon
De toute façon on est dans le même wagon

J'ai préféré en toute confiance
Le savoir dire non
A toutes les femmes qui s'avancent
Attirées par les yeux de Cupidon
Les unes en fers, les autres en pailles
Des bouts de chairs, des bouts de limailles
Les unes en fers, les autres en pailles
Et dans ce train qui déraille

Tous les sourires sont en panne
Ils ont tous le même numéro
Et moi je rêve de la toscane
Entourée de ces Pinocchio
Tous menteurs les uns se le disent
Médisent et se disent à quoi bon
De toute façon on est dans le même wagon

On dirait qu'il y a des gens qui s'aiment
On dirait qu'il a des gens
On dirait qu'il y a des gens qui s'aiment
On dirait qu'il y a des gens des gens, qui rêvent

J'ai rencontré de toute évidence
Un amour plein de douceur
Et cet amour qui tape dans les tempes
Celui-là même ouvre les cœurs
D'une pure et sincère délivrance
Dans ce train qui déraille en silence
D'une pure et sincère délivrance
Les rêves sont ceux que l'on pense

 
     
     
 
   
 
  Guitares: Lucas Sanchez / Cendrio  
  Arrangements: Lucas Sanchez