MIGRANT  
 

A quoi rêvent tous les oiseaux posés 
Dès l’aurore dans l’arbre mouvant
A quoi rêvent tous les oiseaux posés
D’une graine d’un vermisseau
Ou d’un long voyage avant d’être migrants ?

Dans le ciel ils suivent le vent planant
Sur l’azur comme des conquérants
Dans le ciel ils suivent le vent planant
Mais l’amour les ramène souvent
Vers un nid douillet construit par tous les temps

A quoi rêve l’itinérant posé
Nulle part en univers bruyant
A quoi rêve l’itinérant posé
D’une trêve d’un bel oiseau
Libre de nicher dans l’accueillant rameau ?

Et je rêve d’être un oiseau planant
Sur l’amour juste pour avoir chaud
Et je rêve d’être un oiseau planant
Une graine un vermisseau
Serait liberté dans l’espace nouveau.

Et je rêve, je rêve

A quoi rêvent tous les oiseaux posés

 
     
     
 
Texte de Roselyne DEMATTEO