LA SAGESSE DE JOB   
 

Extrait du livre de Job 28 dans la Bible

Il existe des lieux d'où l'on extrait l'argent
Il y a les endroits où l'on affine l'or
On sait comment extraire le fer de la poussière
Fondre le minerai
On fait reculer toutes les frontières
De l'obscurité totale de la terre
On explore les mines on va chercher des pierres
Noires dans la nuit

Dans toutes les galeries que l'on perce
A l'endroit où le pied a perdu tout appui,
Les mineurs se balancent suspendu dans le vide
Loin des autres hommes
C'est dans ces roches qu'on trouve les saphirs,
L'oiseau de proie ignore quel en est le sentier
Même l'œil de l'épervier ne l'a pas repéré
Les plus fiers animaux ne l'ont jamais foulé

La sagesse où peut- on la trouver
Où donc est la demeure de l’intelligence
L’homme n’en connaît pas la moindre valeur
Elle est introuvable au pays des vivants

On s'attaque au granit on remue les montagnes
Au milieu des rochers l'homme ouvre des tranchées
Il arrête les cours d'eau et montre au grand jour
Ces richesses cachées
Ni l'or d'Ophir  l’onyx le cristal
L'argent l'albâtre ou bien le corail
Même la topaze éthiopienne n'ont aucune valeur
Elle ne s’échange pas

La sagesse où peut-on la trouver
Où donc est la demeure de l’intelligence
L’homme n’en connaît pas la moindre valeur
Elle est introuvable au pays des vivants

Sur les traces que sculpte l'éclair  
Dans la force du tonnerre
Dans toute la profondeur du temps
Et dans voix du vent
Il dit à l’homme 
La sagesse c’est de me craindre
L’intelligence  c’est de s'éloigner du mal.