GRAND PERE  
 

Mon grand père était Italien
Il jouait au rami avec ses potes sur la place
Et quand on entendait les chiens
Tient voila le camion de pastèques qui passe

Mon grand Père connaissait très bien
L’oncle de Charlelie dans son jardin
Et comme lui il prenait soin
De cultiver ses jours arroser ses amours

Mon grand père effritait la terre
Entre ses doigts fragiles toujours dociles
Il caressait les fleurs à sa manière
En respectant les heures et la lumière

Mon grand père portait sur son corps
Les morsures et les coups de Mussolini
Quand il buvait il parlait si fort
Racontant sa vie comme une poésie

Mon grand père était Italien
Il jouait au rami avec ses potes sur la place
Et quand on entendait les chiens
Tient voila le camion de pastèques qui repasse